0

Béatrice Maré

1) Vous avez écrit 11 livres destinés à un jeune public, vous souvenez-vous de la première fois où vous avez pris la plume pour écrire un roman ?


 


Je ne me souviens pas précisément du début de cette aventure, mais je me souviens qu'à la moitié de l'histoire, j'ai perdu tout ce que j'avais écrit à cause d'une panne informatique. Découragée, j'ai bien failli abandonner l'idée d'écrire un livre, puis après quelques jours, repartant de zéro, je me suis remise au travail... en faisant de fréquentes sauvegardes cette fois.


Cet événement m'a tellement marqué que depuis, dès qu'une histoire est bien avancée, je m'empresse d'en envoyer une copie à Jacques, mon mari (avec interdiction pour lui de la lire tant que toute l'histoire n'est pas encore ficelée :-)).


 


2) Pourquoi avez-vous choisi de vous adresser aux enfants plutôt qu’à des adultes ou adolescents ?


 


Initialement parce que j'avais constaté que les enfants (je ne parle pas des tout-petits) étaient les "parents pauvres" de la littérature chrétienne, mais aussi parce que je me plais dans leur univers.


 


3) Où puisez-vous votre inspiration ?


 


 Essentiellement dans mes souvenirs d'enfance qui se réactivent à la vue de certains endroits : une ruelle un peu mystérieuse, un petit village, un paysage, etc.


 


4) Vous avez travaillé pendant plusieurs années dans un service de pédiatrie parisien. Leur avez-vous partagé quelques-unes de vos histoires ?


 


C'est arrivé quelques fois (avec l'accord des parents évidemment). J'ai d'ailleurs dédicacé un de mes livres "On a marché sur le lac" à un petit garçon de mon service qui souffrait d'un cancer. J'avais particulièrement sympathisés avec ses parents et je suis heureuse de dire qu'après bien des luttes, ce jeune garçon est sorti victorieux de la maladie.


 


5) Vous semblez aimer particulièrement le contact avec les enfants. Que vous apportent- ils ? Et qu’aimez-vous leur transmettre lors de vos échanges ?


 


J'aime la fraîcheur de leur regard sur le monde, leur imagination, leur dynamisme et leur joie de vivre. C'est contagieux !


J'ai envie qu'ils comprennent que leur vie est précieuse et qu'il existe un Dieu merveilleux qui les aime.


 


6) Votre prochain projet d’écriture, s’il n’est pas top secret ?


 


C'est top secret !


Mais je peux tout de même vous dire qu'il ne se passera pas à notre époque.



7) Un texte biblique qui vous interpelle


Psaume 139.13-16 «Tu m'as fait ce que je suis, et tu m'as tissé dans le ventre de ma mère. Merci d'avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse : tu fais des merveilles, et je le reconnais bien. Mon corps n'était pas caché à tes yeux quand, dans le secret, je fus façonné et tissé comme dans les profondeurs de la terre. Je n'étais encore qu'une masse informe, mais tu me voyais et dans ton registre, se trouvaient déjà inscrits tous les jours que tu m'avais destinés alors qu'aucun d'eux n'existait encore.» Ce passage me rappelle l'amour et la puissance de Dieu qui connaît individuellement chaque personne. Rien ne lui échappe. Il sait tout d'avance. Quelle sécurité!


 


Du tac à tac :


 


Ce qui vous fait pousser des ailes ?


La foi, l'espérance et l'amour. 3 choses pour 2 ailes !


 


Le dernier livre qui vous a transporté ?


 Celui qui justement fortifie "mes 2 ailes" (foi, espérance, amour). Je veux parler de la Bible, bien sûr ! Je ne me lasse pas de lire et de relire cet incroyable best-seller.


 


Une qualité ?


L'empathie


 


Une gourmandise ?


Les caramels mous au beurre salé


 


Des hobbies autre que la lecture ou l’écriture ?


Me promener - Nager - cuisiner - Faire des mots fléchés. Discuter avec mes amies.


 


Votre devise ?


Je n'en ai pas à proprement parler mais ça pourrait être : "Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien." (Romains 12.21)